Peinture / Gravure / Sculpture

Jeanne-Claude Boucaud (1940 – 2009)

IMG_0163_web     IMG_0172_web  IMG_0193_web

Jeanne dans sa maison _ webElève à l’Ecole Nationale des Beaux-arts à Paris en 1965, en section architecture, où lors de son admission elle obtint le premier rang en dessin, elle continue à exposer ses créations au salon des Indépendants et au salon de la Jeune peinture. En 1972 elle obtient son diplôme d’architecture de 3ème cycle. Après quelques années dans cette direction, elle décide de se consacrer surtout au dessin et à la peinture notamment comme illustratrice de la revue « Le français dans le monde » chez Hachette. Mais c’est bien avant ce parcours, dès 1962, que Jeanne-Claude faisait connaissance avec Collonges où sa mère, Jeanne Mathou, née Alliau, avait fait l’acquisition coup de cœur d’une petite maison au lieu-dit le Faure à Collonges. Ce village de grès rouge sera toujours son havre de paix et d’inspiration chaque été. Elle sera même la lauréate du premier concours de peinture de Collonges, titre auquel elle tenait autant, pour des raisons sentimentales, qu’à son 1er prix du Salon des Artistes Peintres de Paris 15ème en 1988.
Source: article de D.Fender « Exposition hommage à l’artiste Jeanne-Claude ».
http://collonges-la-rouge.mairie.pagesperso-orange.fr/pages/presse/presse%202010/Jeanne-Claude.htm

 

René Boutang

Tableau 1  Tableau 2  Tableau 3  Tableau 4

BOUTANG PEINTRE COLLONGES  (57) SiteNé à Collonges en 1937, René Boutang est un artiste installé à Collonges. Après une carrière dans l’éducation nationale, René est revenu à Collonges, dans la maison familiale et y a implanté son atelier. C’est ici qu’il peint, qu’il vit, qu’il reçoit des visiteurs tout au long de l’année et qu’il enseigne. Il offre à qui veut apprendre, gratuitement, ce qu’il a compris des couleurs de la vie. René Boutang a été distingué de différentes manières : présidence de jurys, présidence d’une association culturelle et artistique, médaille d’or de département, sociétaire du salon des artistes indépendants, commandeur dans l’ordre des palmes académiques.

Source: http://rene-boutang.centerblog.net/

Bernard Brussel Smith (1914-1989)

BBS2 BBS BBS3 BBS4

Photo_BBSBernard Brussel-Smith est né à NYC le 1er mars 1914. Il a étudié à la Pennsylvania Academy of Fine Arts de Philadelphie, et à la New School for Social Research, à New York. Brussel-Smith fut élu en qualité de Membre Associé à l’Académie Nationale en 1952, et Membre titulaire en 1973. Bernard Brussel-Smith, avec sa femme Mildred et son fils Peter, passa de nombreux étés à Collonges-la-Rouge de 1957 à 1980.
Bernard Brussel-Smith peut prétendre à une place en haut de la liste des artistes américains qui ont excellé dans la gravure sur bois. Son travail est présent dans de nombreuses collections permanentes dont celles du Musée de Boston, du National Museum of American Art, la bibliothèque du Congrès à Washington, le Musée national d’art américain, le Philadelphia Museum of Art, the Boymans Museum à Rotterdam et la bibliothèque Lénine à Moscou en Russie.
Source : http://bernardbrussel-smith.com/index.html

Georges Cheyssial (1907-1997)

Tableau 1  Tableau 4  Tableau 3  Tableau 2

Photo G CheyssialNé à Paris, de parents d’origine corrézienne, Georges Cheyssial rentre à 14 ans à l’école des Beaux Arts de Paris dans l’atelier de Pierre Laurens. Il obtient le premier grand prix de Rome en 1932. Il rentre à l’Académie des Beaux-Arts en 1958 et  président de l’Institut en 1975. Il a exposé au salon des Artistes Français et au Salon d’Automne.
Source: http://www.cheyssial.com/

Pierre Courtois

img847_webimg853_webimg851_webimg850_web

Photo P CourtoisNé le 29 décembre 1936 à Bayeux, il est nommé peintre officiel de la Marine en 1993 et peintre titulaire en 2006. Peintre, aquarelliste et graveur, il est aussi dessinateur et lithographe. Il privilégie pour ses gravures, l’eau forte qui lui permet de travailler directement sur le cuivre devant le sujet. Autodidacte, Pierre Courtois peindra en solitaire jusqu’en 1962, date à laquelle il s’inscrit aux cours du soir de l’école des Beaux-Arts de Caen. Suite à sa rencontre avec Raphaël Manchon, premier grand prix de Rome de gravure en taille douce, l’artiste abandonne la peinture pour la gravure. Il réalise de nombreuses expositions personnelles tant en France qu’à l’étranger. Ses œuvres figurent dans des collections privées et publiques dans le monde entier.
Pierre Courtois a exposé dix eaux fortes de Collonges à la maison de la Sirène en 1988.
Source: http://galerie-doublet.fr/COURTOIS.htm

Pierre De Lestrade (1901 – 1977)

Le Prieuré site  lestrade_CM1r    De-Lestrade-1-1024x506  De-Lestrade-2-1024x739

La première toile (250 x 150), représentant les médaillons de vues de Collonges, a été commandé à Mr De Lestrade par Marcel et Yvonne Albert et a orné pendant de nombreuses années la salle de restaurant du Prieuré, place de l’église à Collonges. Elle a fait l’objet de l’édition d’une carte postale (collection Albert).

lestrade-1Né le 29 juin 1 901 à Périgueux, il est issu d’une famille d’ancienne noblesse les De Lestrade de Conti. Il s’intéresse jeune à la peinture puis au dessin, dès 22 ans il publie un album de portraits de notables périgourdins.  Il séjournera à Paris où il collabore comme illustrateur sur plusieurs journaux. Il est resté célibataire et a mené une vie de bourlingueur, logé au gré de ses rencontres. Au début de la guerre (40-41) il rejoint Raymond Billard à la Lèbre de Végennes. Il réalise une fresque : La procession des moissons. Il reste sur le canton et on le retrouvera entre autre au Restaurant Le Vin Paillé au Bourg de Queyssac où il peindra plusieurs toiles de la Tour. Il fait de nombreuses caricatures de personnalités locales en particulier de Gabriel Gleize, maire de Queyssac et Conseiller Général. Les dernières années de sa vie, il séjournera sur Meyssac où il aborde les caricatures d’hommes politiques nationaux notamment Georges Pompidou, Général De Gaulle. Il décède à Turenne le 2 février 1977.

Source : http://www.queyssac-les-vignes.org/Queyssac/queyssac_pierre-de-lestrade.html

Pierre François Alexandre Desbois (1873-1939)

Desbois%20Chateau%20de%20Maussac%20inv_ED%20Mic72   Desbois%20Collonges%20ED%20Mic72   Desbois%20Collonges%20inv_ED%20Mic72

Peintre, graveur né à Paris. Elève de Focillon et Deturck, expose des eaux-fortes depuis 1920 aux Artistes Français, où il obtint une médaille de bronze en 1926 , une médaille d’argent en 1928 et une médaille d’or en 1938. Installé à Collonges en 1929 après avoir été à Aubusson, il offrit des gravures pour la restauration de la chapelle des Pénitents. Pierre Desbois a également été membre de la Société des Aquafortistes et de La Gravure Originale.
Source: internet

Jean-Renaud Garcia

DSC04885 site  DSC04902 site  20160130_120951 site  IMG_6601 site

DSC06939 siteJean-Renaud Garcia baigne dès l’enfance dans les arts plastiques et le théâtre par son père, dans la musique par sa mère. Artiste protéiforme, touche-à-tout de talent, il exprime ses multiples facettes dans de nombreuses réalisations. Inspiré par le chant, la musique, la danse, acteur et metteur en scène, fondateur des Théâtrales de Collonges, membre du conseil d’administration des Amis de Collonges, il trouve aussi le temps de s’adonner à la peinture et au dessin. Décors de théâtre, affiches, aquarelles ou toiles accompagnent depuis toujours son parcours.

 Raphaël Gasperi (1860-1935)

de Laurence (Le moulin de la Moutte) site  de Robert site  de Laurence site

Rphaël Gasperi siteReconnu comme peintre de paysages et de personnages limousins, Raphaël Gasperi a exposé au Salon des artistes français de 1886 à 1901 et à la Société nationale des Beaux-arts sans interruption à partir de 1901. Membre de la Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze, il a été l’un des Conservateurs du Musée Ernest Rupin (Labenche) à Brive. En 1931, ses toiles sont dites achetées par l’Etat, les villes de Brive, Tulle, Aurillac, Agen, Bergerac, Périgueux. Chevalier de la légion d’honneur en 1931, il fut l’un des fondateurs de la Société des Amis de Collonges. Raphael Gasperi fera l’objet d’une exposition à l’été 2016 au musée Labenche de Brive. Plusieurs œuvres seront prêtées à cette occasion par la famille de Gabriel Soulié.
La photo du tableau représentant la chapelle des Pénitents de Collonges nous a été transmise par Robert Duchâteau, membre des Amis de Collonges.
Source: internethttp://www.cths.fr/an/prosopo.php?id=117824

Louis Montagné (1879-1960)

H0452-L20896077

Peintre de paysage et de genre, né à Avignon. Elève de Paul Sain et de Cormon. Il exposa au Salon dès 1901. Lauréat de l’Institut et Officier de la Légion d’honneur. De 1945 à  1959, il fut conservateur du Musée de Villeneuve-lès-Avignon. On trouve des œuvres de cet artiste au musée d’Avignon.
Source internet

 

André Piazza

66e3689-expovirtuelle-008  l84eeui-les-cigognes-002  n44kftfwruhv1h3eif5r    u9d4e34-temple-du-soleilg

Photo PiazzaPeintre, graveur, né en 1925 à Saïda (département d’Oran), il fait ses études à l’Ecole Nationale des Beaux Arts d’Alger. Il poursuit sa formation en France (C.F.A.S., Diplôme National de peinture qu’il complète à Paris en U.E.R. ( Licence, Maitrise et C.A.P.E.S d’Arts plastiques). Il est professeur au Lycée Cabanis à Brive et à l’Ecole Régionale des Beaux Arts de Macon. Il expose avec les peintres algériens et orientalistes à Marseille, Nice, Toulon et Alger. Puis seul, à Paris aux différents Salons et à la galerie Herouet, à Brive, Toulouse, Bordeaux. Il a illustré de nombreux livres, fait une vingtaine de conférences sur la peinture. Titulaire de nombreux prix, il est chevalier des Palmes Académiques.
Source: http://virtuelle.e-monsite.com/pages/exposition-virtuelle-d-andre-piazza.html

Jean-Baptiste Soursac (1898 – 1985)

DSCN0175 site  DSCN0172 site  DSCN0173 site

DSCN0171 siteJean-Baptiste Soursac est né à Saint Julien Maumont. Il a vécu et travaillé à Meyssac, exerçant le métier de facteur. Dès l’enfance, il a montré des dons pour le dessin. Tout sujet lui était bon pour esquisser quelques traits à l’aide de charbon. D’une famille modeste, Jean-Baptiste Soursac est un autodidacte qui a pris des cours en n’ouvrant que des livres. La peinture devint une véritable passion à laquelle il s’adonnait dès sa tournée terminée, dimanche et fêtes compris. Il faut dire qu’à l’époque, c’est à vélo qu’il allait chaque matin distribuer le courrier jusqu’au Planchat en passant par Lagleygeolle, soit environ 500 m de dénivelé ! Dès l’après-midi, il installait son chevalet dans les rues de Collonges, son sujet de prédilection, et passait de longues heures la palette en main. Homme simple et très apprécié, nombreux sont ceux qui revoient sa frêle silhouette assise devant le chevalet.

Merci à Solange Soursac, sa fille, pour nous avoir gentiment communiqué ces quelques photos.

Jacques Stringhetta

BURGER BOY_site   faire la luciole_site  odalisque du Lot_site

Photo J STINGHETTANé le 11 mai 1955, originaire de Drancy, Jacques Stringhetta a fait ses études à l’École Supérieure des Arts et Industrie Graphiques Estienne, à Paris. Au départ, sa formation, très technique, ne le destinait pas à la peinture ; les arts graphiques le préparaient plutôt à illustrer un magazine ou dessiner un alphabet par exemple. Influencé surtout par deux grands maîtres, Pablo Picasso et Robert Combas, chef de file de la figuration libre, il a une palette très colorée. Jacques Stringhetta s’adonne à sa passion pour son propre plaisir :  » Je retranscris vraiment maintenant ce qu’il se passe dans ma tête. C’est juste une vision plus ou moins élaborée des choses, et je m’en moque si ça ne plait pas. » Parallèlement, il tient une boutique, « Bout de ficelle », rue de la Barrière à Collonges.
Sources: http://dadpaint.blogspot.fr/ et
http://www.noailhacpatrimoine.fr/media/NotreMemoire/noailhacVUparLESpeintres/peintre_noailhac_2.pdf

 

Marc Valade

Exposition à la chapelle des Pénitents en 19

Tableau 1 web  Tableau 2 web

Marc Valade est né en 1936 et est décédé en 1993. Peintre, il fut l’initiateur en 1985 du « Concours de Peinture » à Collonges, devenu aujourd’hui « Fête de la Peinture ». Il fit ses études à Paris, à l’Atelier Jarot et à l’Ecole des Arts appliqués. Tout d’abord peintre paysagiste, il évolua vers des natures mortes dans la tonalité rustique du terroir avec une grande compétence graphique d’inspiration cubiste. Sociétaire des Artistes Français, il remporta plusieurs premiers prix et médailles. Nous consacrerons une page spéciale à ce concours collongeois en guise d’hommage appuyé à Marc Valade.

Vicente Gomez Casasempere « Vigreyos »

gal_01_05

Photo VigreyosPeintre et céramiste espagnol né en 1935, Vigreyos a suivi des études universitaires scientifiques en Espagne, puis littéraires et s’oriente sur les arts théatrales. Il voyage à travers l’Europe et étudie le français à la Sorbonne. A partir de 1961, il poursuit une formation artistique à l’école des Beaux-Arts à Boston, et obtient un master des Beaux-Arts de l’université de Columbia à New-York. De retour en Europe du Nord, puis en France, il s’intéresse de plus en plus à la céramique, et s’installe dans le château de La Coste à Noailhac, dont il a entrepris la restauration. Vigreyos est considéré comme l’un des grands céramistes contemporain espagnols majeurs. Il participe à toutes les manifestations internationales importantes.Ses œuvres sont exposées dans le monde entier : Etats-Unis  (Boston, New York), Europe (Espagne, France, Italie, Belgique, Royaume-Uni, Allemagne) Japon, Australie, Chili. En 1981, il achète et restaure une étable à Collonges où il expose ses œuvres jusqu’en 2005.
Source : http://www.vigreyos.com/